---

CAMPAGNE DE DONS 2020

...et quelques nouvelles du pays

---

Appel aux Donateurs 2020

Cachan, Octobre 2020

Madame, Monsieur, chers amis,

C’est évidemment d’un exercice 2020 tronqué par la pandémie dont nous vous rendons compte.

La situation sanitaire et les calendriers propres à l’ONG nous ont conduits à un certain nombre d’ajustements structurels.

Notre ami Eugène NDione, mémoire vivante de l’ONG au Sénégal, a fait valoir son droit de retrait après tant de décennies de bons et loyaux services.

CERADS Sénégal a donc recruté une jeune directrice, Mme Marceline Diène, qui collaborait déjà activement avec nous en qualité de prestataire.

Le programme de réhabilitation de monuments historiques de la Ville de Saint-Louis, soutenu par l’AFD, nous a amenés à rechercher de nouveaux locaux, plus centraux, plus fonctionnels et confortables, pour l’activité de nos deux salariées.

La conséquence budgétaire en est l’augmentation de nos charges fixes, mais aussi une plus grande autonomie de gestion des programmes par l’équipe locale, ce qui va dans le sens d’un engagement moindre des équipes exogènes.

Ces nouvelles donnes de gestion nous conduisent donc à renforcer les partenariats sur les projets d’investissement.

• C’est très clairement le cas sur les nouveaux projets de vergers fruitiers (complémentés par des planches de maraîchage ou de cultures fourragères) que nous menons en lien étroit avec AGIR Essonne. Les caractéristiques techniques originales de ces projets sont en cours de finalisation pour la fin de l’année 2020.

• Le Centre artisanal de valorisation du Typha à Maka Diama, désormais achevé, accueille une équipe d’une dizaine de productrices. Il a bénéficié dans les semaines passées du soutien incontestable, y compris en production de papier d’art, de plusieurs personnalités dakaroises. Cette appropriation nationale est la bienvenue dans un contexte d’effondrement de la fréquentation touristique internationale.

La poursuite de votre soutien financier à nos côtés demeure indispensable pour poursuivre cette transition que nous souhaitons tous : investir dans des activités génératrices d’emplois et de revenus. Bien Cordialement.

Pour continuer  à  nous  aider  sur  ces projets générateurs d’emploi et d’indépendance économique, deux solutions :

• chèque à l’ordre du CERADS adressé exclusivement à notre nouvelle adresse administrative:

CERADS 260 rue Gabriel Péri 94230 Cachan

• le paiement en ligne, disponible en suivant le lien ci-après:

 https://www.donnerenligne.fr/cerads 

et sur notre site :  http://www.cerads.org/ page d'accueil, rubrique 'Je fais un Don'. (règlement sécurisé sur le système 'Helloasso').

Dans tous les cas, vous recevrez un reçu fiscal attestant de votre don pour bénéficier de la défiscalisation en vigueur.

---

Des nouvelles du Sénégal 

Le centre artisanal de Maka Diama s'installe malgré tout !

Les femmes du GIE Ande Jappo ont pris possession des lieux en avril dernier, et semblent bien apprécier l'espace et l'ambiance de ce nouveau local.

Malgré le contexte lié à la pandémie, qui a donné un coup d'arrêt total au tourisme, la production de savons continue, et nous remercions tout particulièrement nos fidèles clients de l'hôtel la Résidence qui continuent à passer commande.

Un client de Dakar a passé commande pour trente feuilles de papyrus de typha en grand format raisin, et les femmes ont honoré cette commande avec empressement!

Enfin, à l'instigation de Mr Ernest Dione, l' association 'Vacances vertes' a fourni au centre du matériel de nettoyage : balais, poubelles, brouettes, masques, etc...ceci pour l'ensemble du village. Maka Diama va devenir un village exemplaire en matière de propreté !

Les projets dans le Fouta : passage à une autre échelle 

Après notre visite en février dernier, lors du Forum quadriennal d'Agnam Lidoubé sur le développement, nous avons pu constater l'excellent état des plantations fruitières sur les deux sites Doumga Rindiaw et Lidoubé.

Cette appropriation par les communautés villageoises nous ont conduits (CERADS et AGIR) à amplifier ces projets. Deux sites de chacun deux hectares ont été identifiés, ce qui triplerait la surface arboricole plantée. Cultures maraîchères ou fourragères y seront associées afin de pérenniser au moins sur les premières années la viabilité économique des sites.

Au-delà des nouvelles ressources dégagées par ces productions à l'échelle locale, nous sommes bien conscients que la mise en place d'un maillage de périmètres arboricoles irrigués constitue une réponse pertinente aux effets du réchauffement climatique en zone sahélienne. Les deux associations finalisent les choix techniques et financiers de ces deux projets, sur lesquels nous reviendront courant 2021. 

---

Consultez le détail de nos actions sur http://www.cerads.org/

et Rejoignez nous sur Facebook pour l'actualité permanente !