Article rédigé par Marceline Ndière Diène, Chimiste, Biochimiste, Microbiologiste, Formatrice.

  • Origine de ce projet:

Le projet de fabrication de feuilles de papyrus de typha, après plusieurs recherches, a été mis en place par l’ONG CERADS au village de Maka (Saint-Louis-Sénégal). L’objectif est double : lutter contre l’envahissement des tiges de typha qui encombrent tout le long du fleuve Sénégal et permettre aux femmes du village de Maka d’avoir un revenu. A cet effet, un atelier de fabrication a été mis en place par l’ONG CERADS.

Ainsi, lors de la confection de ces feuilles, un bain de trempage de soude est utilisé. Pour que ces bains usagers de soude ne soient pas l’objet de pollution : ils sont recyclés, sans dommage pour l’environnement ; d’où la naissance du projet de fabrication artisanale de savon.

  • Le process

Dans cette nouvelle activité, issue de l’activité principale, les femmes sont formées à produire du savon artisanalement. La saponification à froid est optée lors de la formation parce qu’il n’y a pas d’apport d’énergie donc beaucoup plus économique. Les matières premières utilisées dans la fabrication de savon sont : la soude et l’huile de palme. La réaction chimique est comme suit :

NaOH (soude) + C15H31COOH (huile de palme) C15H31COONa (savon)

Comme les bains usagers ont une faible concentration en soude, ils sont renforcés en soude, lors de la saponification pour atteindre une concentration massique de 167grammes/litre. Après fabrication, on obtient un savon blanc et dur avec différents caractéristiques tels que :

* Un très bon pouvoir détergent

* très doux sur la peau

* Un bon pouvoir moussant

* Une mousse stable

L’ONG CERADS ne pouvant pas prendre en charge financièrement toutes les membres du groupement féminin (travaillant déjà dans la confection de feuilles de papyrus de typha) pour la formation de fabrication de savon artisanal, cinq femmes du groupement ont été sélectionnées pour y participer. Elles ont été fournies en matériels et produits intervenant dans l’activité tels que : huile de palme, soude, seaux, louche, écumoire, rouleaux de film plastique, blouses, masques, gants, lunettes, moules en bois, couteau grande taille.

savon-2
savon-1

  • Conséquences économiques

Au cours de cette activité, les femmes ont été très enthousiastes. Elles ont bien assimilé et maitrisé le procédé de la saponification artisanale à froid. Elles ont pu fabriquer 10 savons, par elles même, sans intervention de la formatrice. Elles ont pris l’initiative de tester les savons sur elles-mêmes et pour faire la lessive. Voyant que la saponification leur est bénéfique, elles ont proposé de faire des savons avec des extraits de la plante « meurbeuf »(1) pour la peau ; car elles poussent énormément dans les champs du village de Maka. Elles ont pu réaliser avec ces plantes des savons durs de couleur verte sous la supervision de la formatrice.

Cependant, elles rencontrent différents problèmes. En effet, l’atelier est très étroit, étant utilisé pour les deux activités (la confection des feuilles et la saponification). Les femmes, sèchent par terre les savons sur un carton, ont du mal à ranger les matériels, et ont besoin d’une balance pour des mesures précises de la soude et d’une autre grande table qui sera réservée seulement pour l’activité du savon. Il n’y a pas assez d’ouvertures (fenêtres) dans l’atelier ce qui expose les femmes au gaz dégagé par la soude lors de la saponification.

Néanmoins, la fabrication artisanale de savon et la confection de feuilles de papyrus de typha permettent d’augmenter considérablement le revenu des différents membres du groupement féminin. Elles pourront subvenir à leur besoin et à ceux de leur famille, et ainsi être autonomes.

NDLR : L’objectif à moyen terme de l’ONG est effectivement de construire un nouveau bâtiment dédié à ces nouvelles activités économiques dans le village de Maka : fabrication de feuilles de papier d’art à partir du Typha du fleuve, recyclage des bains de soude du processus de production en fabrication de savon, magasin d’exposition et vente des différentes productions artisanales.

(1) « meurbeuf » : plante rampante thérapeutique soignant les eczémas, les impuretés de la peau tels que les boutons.