Tournée principalement vers la réception des ouvrages hydrauliques des périmètres irrigués de Sinthiou Garba et Agnam Lidoubé, elle a associé Eugène N’Dione et Patrick Moulinier du 18 au 30 septembre 2015. Elle s’est déroulée exceptionnellement en période d’hivernage, avec parfois jusqu’à quatre orages par jour, et une explosion de la végétation rappelant plus la Normandie que le Sahel…

1 – Le GPF de Sinthiou Garba :

Les deux pompes électriques immergées ainsi que huit panneaux solaires par pompe, ont été installés par notre partenaire, l’association ADOS. 

panneaux

reservoir

Nous avions mandaté préalablement à Saint-Louis notre entrepreneur, Babacar M’Baye, pour achever les raccordements hydrauliques entre les pompes et le réservoir surélevé destiné au périmètre de « goutte à goutte ». Ces travaux étaient en cours d’exécution lors de notre passage et seront achevés avant la Tabaski (25 septembre).

Lors des essais hydrauliques suivants, d’importantes fuites se sont manifestées sur le réservoir, auxquelles notre entrepreneur semble depuis avoir remédié en réalisant une nouvelle couche d’enduit intérieur (en fait, le réservoir a été victime d’un trop long délai entre sa réalisation et son remplissage, dû au retard de livraison des pompes).

Il reste donc sur ce périmètre deux actions à conclure :

  • l’audit de l’état des installations de goutte à goutte installées en 2010, victimes malgré elles de la trop forte concentration en fer de la ressource utilisée, avant exploitation des deux puits réhabilités.

  • La formation, sous convention avec l’ANCAR, du Groupement féminin à ces nouvelles techniques .


2- Le périmètre d’Agnam Lidoubé :


Nous profitons de la présence au village de notre ami initiateur du projet Samba Touré. Le nouveau puits du périmètre est réceptionné ( NS = 12.49 m Profondeur = 18.17 m Lame d’eau exploitable = 5.68 m). Le lendemain, nous mettons en place les essais de débit, un peu décevants, que nous estimons à 17 m
3/jour. Quant au réservoir d’irrigation, lui aussi présentera des fuites au premier remplissage, que l’entrepreneur semble avoir aujourd’hui résolues.

Comme pour Sinthiou Garba, les actions complémentaires sur ce projet porteront :

essais

  • sur la réhabilitation et l’extension du périmètre d’irrigation goutte à goutte
  • la formation des agricultrices sur les trois volets (1) pratique et maîtrise de l’irrigation goutte à goutte (2) agronomie et maîtrise du calendrier cultural, avec le soutien d’ANCAR Ogo, (3) éléments de comptabilité /gestion

3 – Les autres projets :

Ils n’étaient pas au cœur de la présente mission, mais nous avons avancé sur plusieurs problématiques prochaines :

  • Une mission préparatoire de Diéry Gueye sur le futur atelier de fabrication de papier à partir des fibres cellulosiques de Typha (projet dont le CERADS rendra compte prochainement).
  • Une visite au projet de Bango de l’association la « Maison de la Gare », afin d’assurer une professionnalisation des anciens talibés sur le maraîchage : le montant des investissements à consentir a fait l’objet d’un chiffrage et est dans les mains de nos bailleurs de fonds.

  •  Une visite à Bakel, pour jeter les bases d’une future coopération sur la rive mauritanienne du fleuve Sénégal.